Les lignes de défense

Dans l'entre-deux-guerres, tous les grands pays europ√©ens ont connu un v√©ritable boom de la construction d'installations fortifi√©es, qui semblaient n√©cessaires pour s√©curiser les sections strat√©giquement importantes des fronti√®res des √Čtats respectifs.

Il s'agit notamment de la Maginot-Linie aux confins orientaux de la France, qui a été construite pour se protéger d'une attaque du Reich allemand et de ses alliés. Ses vestiges, bunkers, fossés, tourelles blindées et réseau logistique restent des mémoriaux monstrueux, mais tout à fait fascinants dans leur gigantomanie, et rappellent le passé guerrier de l'Europe, par exemple aux "Amis de la Ligne Maginot en Alsace".

Découvrir la ligne Maginot avec FORTE CULTURA


Les autres lignes de défense de cette époque sont les suivantes :

  • Westwall (Ligne Sigfried), la ville de Bonn est situ√©e √† la fronti√®re occidentale de l'ancien Empire allemand
  • Maginot-Linie, comme protection de la fronti√®re franco-allemande. fronti√®re en France,
  • Pommernwall et Oder-Warthe-Bogen, √† la fronti√®re orientale de l'ancien Empire allemand,
  • Mur de l'Atlantique, de la Norv√®ge √† la France le long des fronti√®res nord
  • Ligne Metaxas en Gr√®ce,
  • Mur tch√©coslovaque dans l'ancienne Tch√©coslovaquie,
  • Ligne Molotov dans l'est de la Pologne occup√©e par l'Union sovi√©tique en 1939,
  • Ligne de Sk√•ne en Su√®de,
  • Ligne Rupnik en Yougoslavie,
  • Vallo-Alpino en Italie,
  • Arpad-Linie in der Ukraine.

Toutes ces constructions devaient servir de dissuasion contre une nouvelle guerre mondiale, mais en fin de compte, les attaques de l'arm√©e allemande - d'abord contre la Pologne, puis contre de nombreux autres √Čtats d'Europe - ont conduit √† la construction d'autres lignes de fortifications modernes afin de s√©curiser le territoire conquis.

Outre les lignes purement d√©fensives comme le mur de l'Atlantique et le mur sud, la Seconde Guerre mondiale a entra√ģn√© une intensification de la construction de fortifications nationales, notamment en Suisse, pays neutre. En plus de ces lignes, les premi√®res constructions pour la protection a√©rienne civile, les installations d'armement bunk√©ris√©es ou les bunkers de commandement militaires ont vu le jour √† l'arri√®re. Mais au final, ces constructions n'ont fait que retarder la fin de la guerre.

De nombreux b√Ętiments datant de cette √©poque rappellent et rappellent encore aujourd'hui dans toute l'Europe cette √©poque fatidique en tant que t√©moignages en pierre.


Die bis 1945 errichteten nationalen Verteidigungslinien quer durch Europa, wurden nach Ende des Zweiten Weltkrieges in der Zeit der Zuspitzung des Kalten Krieges nun als jeweilige Gemeinschaftsaufgabe durch die zusammengeschlossenen Staaten der westlich-demokratischen und der √∂stlich‚Äďhierarchisch strukturierten Welt verst√§rkt ausgebaut.

Avec les bunkers de commandement et de protection construits dans l'arrière-pays, cela garantissait la paix dans l'hémisphère nord pour les 50 années à venir. Le "rideau de fer" s'étendait du nord au sud à travers l'Europe et marquait la ligne de démarcation entre les puissances occidentales et le bloc de l'Est.



fr_FR