Citadelles

Partie ind√©pendante particuli√®rement d√©velopp√©e d'une ville fortifi√©e, souvent g√©om√©trique, avec 4 o√Ļ 5 bastions ; derni√®re possibilit√© de retraite pour les d√©fenseurs.
Ex. photo de couverture : citadelle de Dömitz (DE)

La citadelle (en italien Citadella "petite ville") √©tait une "√ģle" fortifi√©e √† l'int√©rieur d'une ville fortifi√©e et formait un autre rempart d√©fensif. Elle a √©t√© con√ßue pour le stationnement des militaires et doit assurer la d√©fense des troupes sur une plus longue p√©riode. Les citadelles √©taient dispos√©es en carr√© ou en pentagone, √©quip√©es de bastions aux angles, et g√©n√©ralement √©rig√©es comme renforts suppl√©mentaires l√† o√Ļ l'on craignait le plus une attaque ou lorsque le point faible d'une forteresse avait √©t√© identifi√©.

Des exemples remarquables de ce type sont Alessandria et Parme dans le nord de l'Italie ou D√∂mitz, Ulm, Mainz, Wesel, J√ľlich, Berlin-Spandau en Allemagne. Mais aussi la capitale italienne Roma (Castel Sant'Angelo), Jaca ou Pamplona en Espagne, Bayonne, Lille ou Besancon en France, Copenhague au Danemark ou Diest en Belgique ont conserv√© de fascinantes citadelles.

Les princes absolutistes utilisaient √©galement les citadelles comme "ch√Ęteaux forts". Ils pouvaient √™tre utilis√©s pour faire pression sur les villes consid√©r√©es comme politiquement peu fiables et pour r√©primer les r√©voltes.

Le clergé a également contribué de manière significative à la construction de fortifications. Les évêques de Mayence, par exemple, ont construit la citadelle de Mayence (Allemagne) comme un lieu de résidence, tout comme la citadelle Petersberg à Erfurt (Allemagne).



La carte des voyageurs est en cours de chargement...
Si vous constatez cela après le chargement complet de votre page, les fichiers leafletJS sont manquants.

Construction de forteresses du 15e au 19e siècle



fr_FR