Histoire de la construction de forteresses

La construction de fortifications historiques a connu sa principale innovation avec l'introduction des armes √† poudre, contre lesquelles les ch√Ęteaux et les remparts m√©di√©vaux n'offraient que peu de protection. D√®s la fin du 15e si√®cle, les architectes italiens ont donc con√ßu de nouvelles constructions pour l'utilisation d'armes √† feu, comme des meurtri√®res ou des positions pour les canons.

Les remparts et les tours des ch√Ęteaux furent alors transform√©s en bastions gigantesques, en murs solides avec de profonds foss√©s, adapt√©s √† la balistique des projectiles.

A partir de l√†, la construction de forteresses a suivi le d√©veloppement rapide de l'artillerie. Les architectes ont r√©pondu √† l'augmentation de la force de p√©n√©tration et de la port√©e par des murs de plus en plus solides et des fortifications de plus en plus √©tendues, mais aussi par l'art et la richesse de la conception des b√Ętiments.

Vers 1550, Dresde fut l'une des premières villes allemandes à se doter d'une telle forteresse bastionnée complète, que Napoléon utilisa plus de 250 ans plus tard pour faire de fréquents séjours autour de ses campagnes militaires.

Les Villes idéales fortifiées sont considérées comme un sommet exceptionnel de l'art de la fortification en Europe, planifiées selon des critères militaires et reconstruites à chaque fois à des points stratégiques, par exemple Terezín (Theresienstadt) et Josefov (CZ), Dömitz (DE) ou Sabbioneta (IT).

Au début du 19e siècle, l'artillerie moderne a imposé la construction de Systèmes de fixation à grande échelleLes zones d'habitat ont été marquées par des éruptions volcaniques qui s'étendaient sur des régions entières et dont les contreforts se trouvaient parfois à plus de 5 km des habitations. C'est ici que se sont immortalisés par exemple

  • Prussiens √† Magdebourg, K√ľstrin, Mayence, Ulm, Coblence ou Ingolstadt,
  • Autriche √† Pula, Komarno, Przemysl ou Cracovie,
  • Russie immortalis√©e √† Modlin et √† Varsovie.

Réagissant à nouveau aux énormes progrès de la technique d'armement, les constructions fortifiées ont de plus en plus disparu au 20e siècle, dans le sous-sol et les massifs montagneux. Ce qui est le plus impressionnant, ce sont les énormes Lignes de défense des bunkers comme la Ligne Maginot (FR), le Westwall ou le Mur de l'Atlantique.

Pendant la guerre froide, d'immenses installations frontalières telles que le "rideau de fer" ainsi que des systèmes de bunkers nucléaires ont à nouveau vu le jour et sont les témoins d'une époque qui menaçait l'existence des peuples européens.

C'est aussi pour cette raison que ces témoins architecturaux doivent être préservés et leur message diffusé.


Apprends √† conna√ģtre les diff√©rentes √©poques de la construction de forteresses avec leurs particularit√©s architecturales et tactiques.

Architecture de forteresse 15e-19e s.

L'introduction des armes √† feu a entra√ģn√© un changement fondamental dans la construction des fortifications. Les ouvrages de d√©fense et les tours des ch√Ęteaux furent transform√©s en bastions gigantesques, en murs solides avec de profonds foss√©s, adapt√©s √† la balistique et √† la port√©e des nouveaux projectiles.

en savoir plus

Architecture de forteresse 20e siècle

Le d√©veloppement du b√©ton arm√© a entra√ģn√© un deuxi√®me changement fondamental dans la construction de fortifications. Les forteresses en pierre √©taient en grande partie inefficaces contre les armes modernes. La construction de fortifications s'est camoufl√©e et orient√©e vers le sous-sol. Des lignes de bunkers gigantesques, des syst√®mes de protection antia√©rienne et des bunkers gouvernementaux ont vu le jour.

en savoir plus


La carte des voyageurs est en cours de chargement...
Si vous constatez cela après le chargement complet de votre page, les fichiers leafletJS sont manquants.



fr_FR